Apostolat

Notre existence est marquée par l’alternance de la vie conventuelle et des sorties apostoliques. Celles-ci sont plus ou moins fréquentes et prolongées, selon les nécessités, et selon les dispositions de chacun des frères. Dans la vie dominicaine, que sainte Catherine de Sienne qualifiait de « religion toute large, toute joyeuse et toute parfumée », il y a place pour un large éventail au sein d’un même zèle pour le salut des pécheurs, d'un même enthousiasme apostolique.

Les frères sont associés à l’apostolat dès la profession. Chacun est prêcheur à sa façon. Tel frère convers, à qui Dieu a donné un talent artistique, prêchera par la beauté qui attire à la vérité. N’oublions pas que Fra Angelico, le patron des artistes, était dominicain ! Ceux qui restent au couvent soutiennent par leur prière la parole de ceux qui sortent. L’apostolat est le fait de tout le couvent, l’orientation pour le salut des âmes marque la tonalité de nos travaux conventuels et de notre contemplation.

 

Sous le regard de Marie, la femme revêtue de la beauté de Dieu qui guide les hommes vers le Christ par la voie de la tendresse et de la confiance, notre vie apostolique veut rayonner sur trois axes :

1. L’approfondissement de la vie chrétienne par les Retraites du Rosaire, ouvertes à tous à partir de dix-huit ans. Ces retraites constituent, dans la ligne de notre note mariale, l’un de nos apostolats spécifiques. Il y a aussi des récollections prêchées au couvent ou dans des paroisses et chapelles à travers toute la France, et l’accompagnement de pèlerinages, comme ceux de la Pentecôte à Chartres et des camps d'été en France et à l'étranger. Nous insistons spécialement sur les richesses de la vie de la grâce.

2. La formation doctrinale : aider les chrétiens à avoir une culture religieuse au niveau de leur culture profane, notamment par notre revue Sedes Sapientiæ. Trimestrielle, elle traite de façon abordable de philosophie et de théologie, mais aussi d’actualité religieuse, d’art chrétien, de liturgie, de spiritualité. Nous publions aussi la collection « Classiques spirituels » aux éditions Dominique Martin Morin. Les Pères de la Fraternité interviennent également dans le cadre d’aumôneries d’écoles, donnent des conférences mensuelles de formation chrétienne à Paris, Angers, Chartres et Tours, et animent un cercle de formation thomiste à Paris. Depuis l’été 2011, nous organisons également une session estivale de formation Chémeré-le-Roi.

3. Une aide à la famille, première cellule de la vie chrétienne : catéchèse pour enfants et adultes ; sessions de préparation au mariage ; accompagnement de foyers (Domus Christiani) ; camps canoë (garçons de 16-17 ans) ; camps-vélo (garçons de 12-15 ans) ; aumôneries scoutes. Nous n’oublions pas les célibataires suivis dans le Cercle des Célibataires Chrétiens en Mayenne.