Étapes

 
DSC_0152.JPG

L’entrée dans la Fraternité Saint-Vincent Ferrierse fait à proprement parler par la réception de l’habit de la Fraternité, c’est-à-dire au moment de la vêture. Cependant celle-ci est préparée par un temps de postulat.

 

 

Postulat. Le postulat dure de quatre à douze mois. Son but est de permettre au candidat de mieux connaître la Fraternité en expérimentant déjà le genre de vie des frères. Il peut alors constater s’il a les capacités pour mener cette vie à laquelle il s’initie peu à peu.

Ce temps permet également au postulant de compléter les bases de sa formation doctrinale : étude du catéchisme, initiation à l’Écriture Sainte, au latin, à la liturgie, au chant grégorien…

 

Noviciat. La prise d’habit marque le début du noviciat qui doit durer au moins un an ; il peut être prolongé de six mois. Le noviciat « est un temps de probation. Son but est de permettre aux novices de mieux discerner la vocation divine, telle précisément qu’elle est propre à la Fraternité ; de faire l’expérience du genre de vie de la Fraternité et de former leur intelligence et leur cœur selon son esprit ; enfin d’éprouver leur propos et leur idonéité » (Constitutions de la Fraternité Saint-Vincent Ferrier, n° 114).

Le novice approfondit sa connaissance de la vie de la Fraternité, tant par sa pratique au quotidien que par l’étude de ses Constitutions. À l’école de saint Thomas, il étudie la théologie de la vie religieuse et les principes de la vie spirituelle qui doit animer sa consécration à Dieu. Il s’exerce à pratiquer les vertus de la vie religieuse à l’école de saint Dominique. Pour cela, il étudie les grands auteurs de la tradition dominicaine : sainte Catherine de Sienne, saint Thomas d’Aquin, les bienheureux Jourdain de Saxe, Humbert de Romans, Henri Suso, Hyacinthe Cormier, etc.

 

 

 

Vœux temporaires. Au terme du noviciat, le candidat émet librement des vœux temporaires de trois ans, qui peuvent être renouvelés, mais pas au-delà de six ans au total. Il est alors vraiment « religieux » parce que relié à Dieu, consacré à Lui par des liens sacrés. « Notre vie religieuse, en tant que consécration de toute la personne, manifeste dans l’Église l’admirable union sponsale que Dieu a établie et qui est signe du siècle à venir. Embrassant la marche à la suite du Christ par la profession des conseils évangéliques, nous accomplissons la pleine donation de nous-mêmes comme un sacrifice offert à Dieu, par lequel toute notre existence devient un culte continuel rendu à Dieu dans la charité » (Constitutions de la Fraternité Saint-Vincent Ferrier, n° 7, § I).

Le profès temporaire continue sa formation religieuse sous la direction du Père Maître des étudiants tout en commençant ses études philosophiques et théologiques s’il est appelé au sacerdoce.

 

Vœux perpétuels. Après au moins trois ans de vœux temporaires et l’acceptation par le Prieur, avec l’accord du chapitre de la Fraternité, le frère émettra ses vœux perpétuels : « usque ad mortem, jusqu’à la mort ». Il aura pu bénéficier de presque cinq ans de vie au sein de la Communauté pour se préparer à cet engagement définitif. Après les vœux perpétuels, s’il est destiné au sacerdoce, il pourra recevoir les Ordres majeurs : le sous-diaconat, le diaconat et le presbytérat. C’est au cours de ses vœux temporaires qu’il a reçu les ordres mineurs.

 

Pour écrire au Maître des Novices :

Père Augustin-Marie Aubry
Couvent Saint-Thomas-d'Aquin
53340 Chémeré-le-Roi